#4 La confiance en soi

(Cerveau) Pourquoi parler aujourd’hui de la confiance en soi ? Tout simplement parce que n’en ayant pas une valise pleine, je sais à quel point c’est précieux et important. Mais j’ai aussi découvert que cela se cultive ou se simule (et il n’y a que dans ce domaine là que je simule).

Une première force est de savoir d’où vient ce manque de self confidence. Pour ma part, je pense le savoir. Je cumule manque de confiance physique et manque de confiance intellectuelle. Ceci parce que j’ai passé mon enfance à m’entendre dire, tant à l’école qu’à la maison, que j’étais trop grosse, trop grande et trop brutale (forcément, plus grande et plus large que les autres quand tu ne maîtrises pas ta force…). De plus, je n’ai jamais été assez intelligente pour mon père qui n’a jamais manqué de me le faire remarquer. Et grandir avec tout ceci te donne vaguement l’égo d’un concombre de mer. Ainsi que la timidité qui va avec.

Revenons en à la confiance en soi, comme je le disais, cela se travaille. Alors je n’ai pas de recette magique et cet article va peut-être ressembler à un de ceux qui prodigue de prodigieux conseils qui te semblent impossible à intégrer. Et pourtant… Je me rend compte que cela n’est pas si aberrant finalement.

Voici ceux qui me semblent judicieux et qui m’aident :

  • Ne pas se comparer. Oui je sais, mission impossible. Dans ce cas, plutôt de se comparer en se dénigrant pourquoi ne pas voir le bon côté ? Exemple : « ohlala cette meuf elle a vraiment un beau cul et en plus elle a de l’esprit, vraiment trop injuste » en mode calimero. Et bien non, je vais plutôt me dire « elle a un beau cul mais moi j’ai un beau décolleté », « elle a de l’esprit, mais moi j’ai un super humour bien gras qui me fait rire toute seule ». Se comparer oui, mais uniquement côté positif, confiance garantie.
  • Arrêter de juger son prochain. Si tu arrêtes de juger les autres, tu seras moins sévère avec toi-même. (Alors oui, je suis d’accord, faire la langue de pu**, c’est bien sympa, mais garde ça pour les aprèms avec tes potes.) Pas facile dis-tu ? Plutôt que « Ohlala qu’est-ce qu’il est mal habillé » transforme le en « Ohlala il a de beaux yeux ». Pour le karma, si tu y crois, c’est franchement pas mal. Et puis si tu es indulgent avec les autres, dis toi qu’il seront indulgent avec toi (et même si c’est faux, faut pas rêver, si tu le crois c’est l’essentiel). Moins peur des autres = davantage de confiance en toi.
  • Sortir de sa zone de confort. Et oui. C’est en se confrontant à ce que tu redoutes, que tu peux te rendre compte que ce n’est pas si terrible que ça. Les gens ont assez avec leurs propres petites vies tu sais, ils ne te scrutent pas en permanence et s’ils le font, ils oublient tout de suite après. Tu n’oses pas te balader en maillot de bain ? Alors feu, c’est exactement ce qu’il faut que tu fasses !

Moi un de mes challenge, c’est parler en public. J’arrive désormais à le faire avec sourire et bonne humeur. J’y prend même un certain plaisir. Cela me donnerait presque envie de faire du théâtre (presque).

Et toi, quel challenge souhaites-tu relever ?

Cela paraît impossible jusqu’à ce que ce soit fait.

• Nelson Mandela •

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :