#5 Les tatouages

Oui nous sommes tatoués. Quatre fois. Notre premier tatouage date de novembre 2012, le deuxième de 2015, puis 2016 et enfin août 2018 (le ptit nouveau). Trois de mes tatouages ont été fait par le même tatoueur : Clem Kaiju pour ne pas le citer.

Et c’est pas fini. Oui prends garde, la légende est vraie : quand tu commences, tu ne t’arrêtes plus ! Nous avons encore (au moins) deux projets.

Essayons d’expliquer « le pourquoi du comment de notre rapport aux tatouages par rapport à notre corps et à la symbolique des dessins choisi »… T’as rien compris ? C’est normal, c’est plutôt complexe comme histoire et résumé en une phrase c’est magique.

Le départ. Commençons par la symbolique. (Cerveau) Chacun de mes tatouages me raconte une histoire, sert à me rappeler quelque chose, m’offre un morceau de puzzle de ma vision de la vie.

Par exemple : ma feuille d’arbre (et non, ce n’est pas un fleur) sur le bras gauche. Place visible, je l’affiche, je l’assume. Je l’ai fait pour ma Maman que j’aime par dessus tout, pour me souvenir à jamais de notre complicité. J’ai choisi la feuille de gingko biloba car c’est un souvenir d’enfance (trop long à raconter ici) mais qui me renvoie directement à cet amour mère-fille. A contrario, j’ai un tatouage sur les côtes droites, qui n’appartient qu’à moi, que je ne dévoile que rarement, que je n’explique pas, qui ne parle qu’à moi.

Ensuite, le style. Mes tatouages sont dans un style que j’appellerai « esquisse aquarellé » (donc coloré). Pourquoi ? Je ne sais pas, c’est le style qui me plait le plus, qui me semble le plus fin et le mieux me correspondre.

Bref, ce n’est pas le plus intéressant. Pourquoi ai-je voulu parler de tatouage ? Pour en faire une petite réflexion personnelle bien entendu.

Je ne peux pas parler pour la majorité des gens naturellement mais, je pense que les tatouages s’étant « démocratisés », ils sont devenus « à la mode ». Je pense également, que beaucoup de tatouages ne sont que des décorations et qu’ils n’ont pas de réelles significations pour les gens les arborants. Aucune critique, chacun fait ce qu’il souhaite. Je leur souhaite simplement d’aimer et d’assumer ces tatouages toute leur vie (oui c’est vaguement permanent quand même).

Pour moi, sans la symbolique et l’histoire, le tatouage n’a pas lieu d’être. De plus, le rapport au corps est également au cœur de la démarche tatouesque (oui j’aime bien inventer des mots).

Par exemple, je ne me ferai jamais tatouer par une femme. Mon côté misogyne qui s’exprime peut-être ? Je ne sais pas te l’expliquer. Pourtant, il y a des femmes tatoueurs dont je trouve le travail magnifique.

De même, je vais me faire tatouer seule. Ce moment je l’estime être charnel car je marque mon corps pour toujours, j’offre ma peau à l’encre et aux aiguilles, j’ai une confiance aveugle en celui qui me pique. Et donc, cet instant n’appartient qu’à moi, je ne le partage pas.

Il y a la douleur aussi. Je ne verrai pas l’intérêt de me faire tatouer sans la douleur qui en découle. Non je ne suis pas masochiste (quoique). Encore une fois, marquer son corps à jamais doit avoir un impact. Cette douleur inscrit encore davantage le symbole et l’histoire. Elle permet d’exorciser les démons qui pourraient découler de cette histoire, c’est presque une sorte de purification. Non je ne suis pas membre d’une secte non plus. Pas si facile de mettre des mots et des explications sur des ressentis.

(Cœur) Pour ma part, les tatouages sont une forme d’expression de sentiments ou de souvenirs. J’adore voir ma peau marquée par ces « cicatrices colorées » qui crient ce que je suis à qui sait lire entre les lignes. Oui en quelque sorte le tatouage est une forme de scarification finalement, une autre façon d’exprimer ce que Cerveau a appelé « exorcisme ».

Et puis, pour le côté plus naïf, c’est joli quand même un beau tatouage.

En tout cas, vivement la mise en route de notre prochain projet !

La douleur physique existe pour nous rappeler que nous sommes mortels.

• André Major •

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :