Mister Cupcake

C’est un cupcake dont la chevelure de glaçage au chocolat brillant-fondant était, à son goût, trop sucré. Ses yeux brillants comme des bulles de savon prêtes à exploser étaient en bonbons acidulés. Son cœur de gentillesse et de douceur était coulant de coulis à la framboise. Ne voulant plus ressembler à une boule de guimauve dégoulinante de sucre et de tendresse, il décida de se saler légèrement afin de se donner plus de caractère.

Hélas le sel fît fondre son beau glaçage, lui piqua les yeux et le rendit de fort mauvaise humeur. Le pâtissier avait beau lui remettre du glaçage brillant-fondant au chocolat ou de la chantilly à la vanille ou même de la meringue rose en nuage, les moumoutes sucrées fondaient et disparaissaient. Laissant notre pauvre cupcake détrempé et tout collant.

Ses yeux étaient devenus tristes et sans éclats, comme du vieux chewing-gum trop mâché. Son appétissant cœur coulant de coulis était tout dégoûtant et décrépis. Ce cupcake qui aurait dû être délicieux-trop-sucré-trop-mignon était devenu aussi appétissant qu’un vieux trognon.

Le jour où, enfin, un enfant courageux le choisi pour le goûter après l’école, il le recracha aussitôt et le pauvre cupcake croqué finit sa vie au fond d’une poubelle.

La gourmandise commence quand on a plus faim.

• Alphonse Daudet •

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s