Histoire de couleurs

Les 3 mots piochés pour cette nouvelle sont : amaryllis, coquelicot, grenouille rose

Il était une fois un amaryllis blanc sur le rebord de la fenêtre du salon d’une jolie maison très moderne à la décoration minimaliste en noir et blanc. Comme chacun le sait, l’amaryllis fleurit en hiver. Chaque année, ses sublimes fleurs blanches épanouies, notre amaryllis contemple le paysage couvert de neige. Son monde est en noir et blanc.

La seule touche de couleur qu’elle connaît, c’est la grenouille rose qui vit dans le terrarium du coin de la pièce près de son rebord de fenêtre. La grenouille rose est de très bonne compagnie, elle a beaucoup d’humour et sait beaucoup de choses, de sorte que la conversation est toujours enrichissante et intéressante.

Cependant l’amaryllis, chaque hiver, à chaque floraison, se sent plus triste. Elle rêve de couleurs. Ras le bol du noir et blanc. Et même si le rose de son amie est très vif, elle brûle de voir le jaune des jonquilles, le bleu des myosotis, le rosée des magnolias, le violet des lilas, et surtout, surtout, le rouge d’un coquelicot sauvage.

La grenouille rose, inquiète pour son amie, se demande quelle solution trouver pour palier cette dépression hivernal. Soudain, elle a une idée. Il faudra une année de patience, mais ça vaut le coup.

Au printemps suivant, elle fait une fugue. Elle quitte son terrarium bien chaud pour aller se promener dans le jardin. Là, elle discute avec toutes les fleurs pour leur raconter la tristesse de son amie et chacune d’elles, émue par l’histoire, accepte gentiment de lui confier une graine. Puis la grenouille rose retourne au chaud dans son terrarium, non sans avoir attrapé un petit rhume : évidement une grenouille tropicale dans un jardin européen au printemps, ça prend froid.

Vers la fin de l’automne, notre grenouille rose met son plan à exécution : elle plante chacune des graines qu’elle a récolté. Dans son terrarium douillet, cela devrait parfaitement pousser. Hélas, de même qu’elle s’était enrhumée au printemps, les jeunes pousses de fleurs ont beaucoup de difficultés à pousser : il fait trop chaud, trop humide.

Le jour où l’amaryllis fleurit, il n’y a pas de fleurs colorées dans le terrarium. Le plan de la grenouille rose a échoué et elle est très déçue. Le paysage est totalement enneigé, de la pure blancheur ; notre amaryllis toujours aussi triste et déprimée, rêve de couleurs qu’elle n’a jamais vu.

Mais la grenouille rose ne baisse pas les bras : des idées, elle en a pleins ! Une nuit, elle se glisse hors du terrarium pour aller voler de la gouache à l’enfant de la maison et elle peint sur les murs de la pièce, où dort tranquillement notre amaryllis, toutes sortes de fleurs colorées.

A son réveil, l’amaryllis contemple le jardin tout blanc, mais des reflets dans la vitre l’interpelle. Regardant vers l’intérieur de la maison, elle découvre, peint sur les murs, toutes les fleurs qu’elle a toujours rêvé de contempler et surtout, juste en face d’elle, un immense coquelicot rouge vif absolument magnifique. La grenouille rose s’est surpassée, plus une seule parcelle des murs du salon n’est blanche, tout est éclatant et fleurit.

L’amaryllis observe, se gave de toute cette chatoyance puis se tourne vers son amie, pleine de reconnaissance. C’est à ce moment précis qu’elle se rend compte que la couleur la plus belle, la plus vive, la plus resplendissante est celle de son amie qui a fait tout son possible pour lui redonner le sourire et la sortir de ses apathies hivernales. Ce qui est finalement la seule chose qui compte, c’est avoir une véritable amie (avec comme bonus sa couleur rose vif).

Quand les propriétaires de la maison arrivèrent dans leur salon redécoré, ce fût un concert de cris et d’indignation. Très vite, la pièce retrouva sa pâleur minimaliste. Mais plus jamais notre amaryllis ne fût triste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s