Zombie

Histoire de zombie

Les 3 mots piochés pour cette nouvelle sont : bricoler, zombie et chaleur.

C’est un gentil zombie qui n’aime pas du tout manger du cerveau. Il préfère le chocolat, la pizza et le chou. Il reste chez lui, à l’abri des autres zombies et des humains : tous cherchent à le tuer. Les uns, ses congénères, car il n’est pas normal pour un zombie, tous les zombies aiment le cerveau non ? Et les autres, ses ennemis naturels, parce qu’il est un zombie, tous les zombies sont méchants non ?

C’est un gentil zombie qui ne pense qu’à bricoler. Il s’est construit une belle petite maison, bien à l’abri. Il a tout fait lui-même et en est très fier. Il a même fabriquer pleins de nichoirs à oiseaux. Mais aucun oiseau n’y niche, ils ont trop peur, tous les zombies font peur non ? Il a construit des mangeoires pour les biches de la forêt, mais aucune biche n’y mange, elles pensent que le zombie va les attaquer, tous les zombies attaquent non ?

C’est un gentil zombie qui adore l’été, le soleil, la chaleur. Il s’est d’ailleurs bricoler une belle chaise longue pour profiter de la chaleur et bronzer. Mais il reste implacablement blafard, tous les zombies sont pâles comme la mort non ? Il adore aussi s’occuper de son petit jardin. Mais aucun légume ne veut y pousser, un zombie n’a pas la main verte, tous les zombies détestent ce qui est vivant non ?

En réalité, c’est un gentil zombie que des stéréotypes empêchent de faire ce qu’il veut. Il n’a jamais rencontré d’autres zombies, ni d’hommes : persuadé que personne ne l’aimera. Il n’a jamais construit de nichoirs, ni de mangeoires : persuadé que tous les animaux le fuiront. Il n’a jamais planté de légumes, ni pris le soleil : persuadé que la mort l’accompagnera partout.

Et puis un jour, un autre zombie s’approche de la jolie maison du gentil zombie. L’autre zombie n’aime pas le cerveau, il aime les framboises, le vin et la salade composée. Et ce nouveau zombie est tout bronzé, il passe son temps au soleil. Il offre un pot de crème solaire au gentil zombie et le voilà qui bronze.

Et puis un autre jour, un humain passe par là. Il n’essaie pas de tuer le gentil zombie, il discute et lui donne des conseils de jardinage. Ainsi le gentil zombie réussit enfin à faire pousser des légumes (en arrosant de temps en temps, ça pousse beaucoup mieux les légumes). Il fait donc pousser pleins de choux qu’il aime tant.

Et encore un autre jour, un petit oiseau blessé atterri sur le bord de la fenêtre et demande de l’aide au gentil zombie. L’oiseau n’a pas du tout peur. Une fois guérit, il s’envole mais revient vite avec pleins d’autres petits animaux de la forêt qui s’installent autour de la maison du gentil zombie et lui tiennent compagnie.

Le gentil zombie vécu ainsi heureux, pleinement lui-même et entouré de pleins d’amis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s